Références

Joëlle LESGOURGUES
BON PIED BON OEIL
Auto entrepreneur depuis le 1er juin 2015
N° SIREN: 811791466
Responsabilité Civile  PRO : AXA France IARD
Contact :  bonpiedbonoeil_joelle@orange.fr

Mon cabinet se situe :
Centre de soins
ZAC LOU CAÏRE
1A Rue de la Frago
13470 CARNOUX EN PROVENCE
Je me déplace à domicile à 15km maxi. Les frais de déplacement s'élève à 10€.

Formée en qualité de praticienne en réflexologie plantaire par Salima CICCARIELLO fondatrice de l'institut Méditerranéen des Arts Energétique. Ecole agréée par la Fédération Française de Shiastu Traditionnel (FFST).

Formée en qualité de praticienne de massages* à l'Ecole AZENDAY. Ecole agréée par Fédération Française de Massages* Bien-Etre (FFMBE).

(*) : Massage de bien-être à caractère non thérapeutique et non sexuel.

 

Code de déontologie

DEVOIRS DU RÉFLEXOLOGUE ENVERS SES CLIENTS :

ARTICLE 1 Le réflexologue, au service de l'individu, de la santé et du bien-être, exerce sa mission dans le respect de la vie humaine, de la personne, de son intégrité physique et mentale, de son intimité et de sa dignité. Le respect dû à la personne se perpétue après la mort.
ARTICLE 2 Le réflexologue doit observer à l’égard des personnes qu'il reçoit, une attitude empreinte de dignité, d’attention et de réserve. Il doit s’abstenir de toutes relations ou déviances à caractère sexuel avec eux.
ARTICLE 3 Le réflexologue est tenu de respecter les principes de moralité, de probité, de dévouement et de compétence indispensables à l'exercice de sa profession.
ARTICLE 4 Le réflexologue doit faire preuve du même dévouement envers toutes les personnes qui recourent à son art. À ce titre, le réflexologue doit écouter, examiner, conseiller ou traiter avec la même conscience toutes les personnes quels que soient leurs origines, leur sexe, leurs mœurs, leur orientation sexuelle, leur âge, leur situation de famille, leurs caractéristiques génétiques, leur handicap ou leur état de santé, leur appartenance ou leur non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une nation, leurs opinions politiques, leurs activités syndicales ou associatives, leurs convictions religieuses, leur apparence physique, leur patronyme, leur réputation ou les sentiments qu'elles lui inspirent.
ARTICLE 5 Le réflexologue doit respecter le droit que possède toute personne de choisir librement son praticien et lui en faciliter l’exercice.
ARTICLE 6 Le secret professionnel, institué dans l’intérêt du client ou patient, s'impose à tout réflexologue dans les conditions établies par la loi. Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance du réflexologue dans l'exercice de sa profession, c'est-à-dire non seulement ce qui lui a été confié, mais aussi ce qu'il a vu, lu, entendu, constaté ou compris.
ARTICLE 7 Le réflexologue doit prendre toutes mesures pour que les personnes qui l’assistent dans son exercice soient instruites de leurs obligations en matière de secret professionnel et les respectent. Code de déontologie – Syndicat Professionnel des Réflexologues
ARTICLE 8 Le réflexologue doit limiter ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l'efficacité des soins. Ses actes ne doivent pas, en l’état des connaissances actuelles, faire courir aux clients ou aux patients des risques disproportionnés ou injustifiés par rapport au bénéfice escompté. Ainsi, dans les limites de ses compétences, le réflexologue est libre du choix et de la mise en œuvre de ses soins qui seront ceux qu'il estime les plus appropriés en la circonstance.

ARTICLE 9 Le réflexologue doit à la personne qu'il accompagne ou qu'il conseille, une information loyale, claire et appropriée sur : • les différents types de réflexologie ou actions de prévention proposées, • leur utilité, leur spécificité, les indications et les contre-indications, • les autres solutions possibles, • du coût de la consultation et des conditions éventuelles de sa prise en charge. Tout au long de la prise en charge, il tient compte de la personnalité de la personne dans ses explications et veille à sa compréhension. Lorsque la personne consultée est un mineur ou un majeur sous tutelle, le réflexologue doit délivrer l’information, selon les cas, au(x) titulaire(s) de l’autorité parentale ou au tuteur. Il doit également délivrer l’information à l’intéressé lui-même de manière adaptée soit à son degré de maturité s’il s’agit d’un mineur, soit à ses facultés de discernement s’il s’agit d’un majeur sous tutelle.

ARTICLE 10 Aucun soin ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne qui peut le retirer à tout moment. Lorsque la personne est hors d'état d'exprimer sa volonté, le réflexologue ne peut intervenir, sans que la personne de confiance ou la famille ou, à défaut, un de ses proches ait été consulté. Lorsque la personne, en état d'exprimer sa volonté, refuse le soin proposé, le réflexologue doit respecter la volonté de celui-ci après l’avoir informé des conséquences de son choix. Le réflexologue appelé à délivrer des soins à une personne mineure ou à un majeur sous tutelle, doit obtenir le consentement, selon les cas, du (ou des) titulaire(s) de l’autorité parentale ou du tuteur. En outre, le consentement du mineur ou du majeur sous tutelle doit être systématiquement recherché s’il est apte à exprimer sa volonté et dans toute la mesure du possible, le réflexologue doit tenir compte de son avis.
ARTICLE 11 Quelles que soient les circonstances, la continuité des soins à une personne doit être assurée. Un réflexologue a le droit de refuser ses soins pour des raisons professionnelles ou personnelles. S'il se dégage de sa mission, il doit alors en avertir le client ou le patient. En outre, afin d’assurer la continuité du traitement réflexologique, il doit transmettre au réflexologue désigné par celui-ci les informations utiles à la poursuite des soins.
ARTICLE 12 Le réflexologue ne doit pas s'immiscer, sans raison professionnelle, dans les affaires de famille ni dans la vie privée de ses patients.
ARTICLE 13 Le réflexologue ne doit pas abuser de son influence pour obtenir des avantages.
ARTICLE 14 Les honoraires du réflexologue doivent être déterminés avec tact et mesure. L'avis ou le conseil dispensé à une personne par téléphone ou correspondance, quel que soit le support y compris télématique, électronique et informatique, ne peut donner lieu à aucun honoraire. Le réflexologue doit répondre à toute demande d’information préalable ou d’explications sur ses honoraires. Il ne peut refuser un acquit des sommes perçues. Aucun mode particulier de règlement ne peut être imposé aux clients ou patients.
ARTICLE 15 La facturation d’une consultation en fonction du résultat, la demande d’un forfait ou d’une provision sont interdits en toute circonstance.



DEVOIRS DU RÉFLEXOLOGUE ENVERS LE CORPS MÉDICAL ET PARAMÉDICAL :
 

ARTICLE 38 Le réflexologue, s'il n'est pas médecin, ne doit jamais élaborer de diagnostic mais toujours effectuer son analyse avec le plus grand soin, en respectant et en se référant toujours au diagnostic médical apporté par la personne et en y consacrant le temps nécessaire, en s’appuyant dans la mesure du possible sur les méthodes les mieux adaptées.
ARTICLE 39 Il est interdit aux réflexologues de prescrire des médicaments. Dans le cadre de la protection de la santé des sportifs et de la lutte contre le dopage, le réflexologue qui intervient auprès de sportifs, ne peut, outre céder, offrir, administrer ou appliquer l’une ou plusieurs substances ou procédés interdits par les lois et règlements en vigueur en la matière, faciliter leur utilisation ou inciter à leur usage.
ARTICLE 40 Le réflexologue doit garder à l’esprit que la réflexologie n’est ni une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie mais une technique de la Prévention et de la Gestion du stress, s’inscrivant dans le domaine de l’Accompagnement de la personne, du Développement Personnel et du Bien- être de la personne. La réflexologie est un soin de confort et/ou un soin de support.

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996).